Venez combattre dans un RPG Naruto
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edo tensei, la réincarnation des morts

Aller en bas 
AuteurMessage
Orochimaru
Akatsuki
Akatsuki
avatar

Messages : 406
Date d'inscription : 13/12/2011

Feuille de personnage
Equipiers:
Expérience:
110/500  (110/500)
Technique:

MessageSujet: Edo tensei, la réincarnation des morts   Jeu 29 Déc - 17:19

Cela faisait peu de temps que je venais de rentrer dans l'Akatsuki. Leur repère se trouvait dans le village de Ame-no-Kuni, dans le pays de la pluie. Comme son nom l'indiquait, il pleuvait presque toute la journée et ce, tous les jours. De rare moment de soleil se faisait la journée. Il ne fallait jamais loupé ces interstices. On pouvait voir de nombreuses personnes qui sortaient dans les rues, toutes les échoppes s'animaient. Mais cela ne durait jamais très longtemps.

Il commençait à se faire tard ce jour là, je venais de me promener dans les rues, à rencontrer du monde, et à discuter avec eux. Les gens de ce pays était chaleureux, heureux de vivre et profitaient de chaque instant présent, même si les conditions de vie n'était pas toujours des plus facile. Je n'avais jamais connu ça de toute mon existence, on ne m'avait presque jamais adressé la parole. Et voilà qu'aujourd'hui, depuis mon arrivé, tout le monde s'adressait à moi, on riait avec moi. J'étais heureux et je n'aurais voulu que rien ne change même pour tout l'or du monde.

Je m'étais installé dans une petite maison, près de la rivière qui traversait le village. Je suspendis ma cape de pluie à un porte manteau, marcha jusqu'à la cuisine. Je vis alors un corbeau, noir comme la nuit, posé sur une chaise. Il portait une lettre dans son bec. Un corbeau, une lettre, serait-ce un mauvais présage ? Il la déposa sur la table puis disparu dans un petit nuage. Je m'approcha, un peu suspicieux. Cela pouvait peut-être un piège. Puis je me souvins que le corbeau était le signe d'Itachi. Je pris le morceau de papier et le lu. En effet, c'était bien Itachi. Il m'écrivait pour me dire qu'il avait quelque chose pour moi, ça concernait la réincarnation. Il me demandait de le retrouver demain matin à la première heure à la salle d'entraînement.

A peine avais-je lu ça, que je me précipita dans un coin de la maison. Je l'avais aménagé pour y ranger toue les recherche que j'avais fait sur les corps humain. Les étude de toute une vie, le secret de l'immortalité et de la réincarnation. Je passa toute la nuit à ré-épluché tous les documents, A revoir tous ce que j'avais marqué. Demain je n'avais pas le choix, enfin je pourrais mettre en œuvre, en pratique tout ce que j'avais entrepris.

L'aube se leva. Le ciel restait encore très sombre. Les nuages et la pluie obscurcissait le ciel. J'avais veillé toute la nuit dans mes bouquin et mes parchemins poussiéreux. Ça faisait longtemps que je ne m'étais plus plongé dedans. J'étais excité rien qu'à l'idée que mon projet le plus fou allait enfin se réaliser. Je me prépara, pris un pinceau, des parchemins, mon équipement de combat et mis ma cape si particulière, celle qui permettait de reconnaitre les membres de l'organisation. Je sortit de ma demeure, et couru le plus vite possible, sautant de toit en toit, faisant le funambule sur les fils qui reliait les maisons aux autres. L'envie de connaître ce qu'Itachi me voulait m'avait fait pousser des ailes.

J'étais arrivé à destination, et je le vis, là m'attendant, ses cheveux de jais flottant au vent, son regard si froid. Il me scrutait.

Spoiler:
 

Je sautai d'un toit d'une maison pour me poser devant lui tout en douceur. Nos regards se croisa. Aucun de nous ne dis un seul mot, aucun ne fit le moindre de geste. On aurait cru que tous passait par le regard, qu'on se comprenait rien qu'en s'observant droit dans les yeux. Les siens était si spéciaux, on plongeait dedans pour ne jamais en ressortir. Un jour, il me faudrait les miens. Sans dire une parole il se tourna et rentra dans la salle d'entraînement. Je le suivis de près. L'excitation montait en moi, mon sang bouillait d'impatience. Il m'emmena dans une petite pièce à part. Je découvris alors un corps inanimé, allongé sur une table d'opération. Il se tint à côté du corps sans conscience, il me regarda et me dit d'un ton à glacé le sang, en de petite phrase courte:

-J'ai besoin de toi. Tes compétence en médecine me serais d'une aide précieuse. Tu connais tout sur l'anatomie du corps. Je te propose un deal. Voici Iwachi Uchiha. Il n'est pas encore mort. Je veux que tu lui retire son sharingan et que tu me les donne. En échange je te donnerais son corps, plus celui de Soka Omature.

Il fit un léger signe de tête et montra une chambre froide. Le corps devait se trouver dedans. Le pacte était plus que satisfaisant. Sans dire un seul mot je m'avança du corps. Le chef de l'Akatsuki vint se poster à coté de moi, près à m'aider si besoin se faisait. Je sortis un scalpel d'une trousse d'opération qui se trouvait a ma gauche. Je me pencha sur le corps inanimé qui se tenait en face de moi et commença à incisé la première paupière. Du sang s'écoula et trempa mes doigt. Il était chaud ce qui prouvait que l'homme était bien en vie. Je coupais mes morceau de chair pour retirer tous ce qui n'étais pas nécessaire. On pouvait alors voir l’œil rouge apparaître, brillant comme des braises. Je pris une pince, lui mis du coton dessus pour éviter d'abîmer l’œil au moment ou je l'attraperais. Je le retira délicatement, le nerf optique apparut alors. C'était le moment le plus délicat de l'opération, il fallait inciser au bon endroit, ma moindre erreur serait fatal, l’œil serait totalement inutilisable, foutu. Je pris mon temps et sectionna le nerf. J'avais réussi. Je fis de même avec le second œil. L'opération dura presque une heure. Une fois le travail fini, je donnai les deux yeux à Itachi. Il me regarda avec son regard si noir et me dit :

-Ton travail est fini, tu peux prendre les corps et en faire ce que tu veux.


Puis il se retourna et partit. Ce n'était pas une personne très cocasse. Et j'avais eu ce que je voulais, et enfin je pouvais finir les recherches de toute une vie (même si celle-là n'était pas encore très longue). Je regardai le corps allongé sur la table, qui venait de perdre ses yeux. Je sortis un kunaï et lui abrégea ses souffrances en lui tranchant la gorge. Pendant qu'il se vidait de son sang, je m'approcha de la chambre froide, l'ouvris et vit le corps de Soka. Il ne m'avait pas menti, c'était une personne de confiance. Je pris le corps, et attrapa le second allongé par le col, et les emmena dans la salle principale. Le corps que j'avais mutilé avait laissé des marques de sang sur le chemin. Je les déposa dans un coin. Puis je pris le pinceau, et me mit à tracer des sigles sur le sol. Je sortis un parchemin et le posa devant les signes.

Il me fallait deux corps comme réceptacle pour finir mon jutsu. Je sortis de la salle d'entraînement. Puis je me mis à parcourir les rues du village pour trouver ce que je cherchais. Il ne fallut pas longtemps pour trouver ce que je désirais. Deux homme discutaient près d'une maison. Je m'approcha d'eux. Ils m'entendirent et se retournèrent. Je les regarda avec un air triste puis dis à voix basse:

-Désolé...

Puis je les assomma tous les deux en entrechoquant leur têtes. Je les porta puis me précipita pour rentrer à la salle. Je fis bien attention que personne me vis. Une fois arrivé je déposa le premier habitant au centre du cercle des scripts. Puis pris le corps de Soka Omature, lui ce personnage au fameux byakugan, ces yeux capable de voir à 360°. Je le déposa devant les marques au sol. Je pris le parchemin entre mes mains, et m’agenouillai. Enfin j'y étais, je touchais au but, mon jutsu si dévasatateur, capable de faire renaître les morts arrivait à son but.

Spoiler:
 

Je me concentra, puis activa mon chakra. Le corps inconscient allongé sur le sol se mit a bougé, une sorte de chair se mit à recouvrir son corps. L'homme que j'avais assommé disparu petit à petit. Son corps se transformai en celui de Soka. Une fois ce maître en dojutsu totalement apparu, je contempla mon oeuvre. Le cadavre revenu à la mort se releva. Son corps était blanc comme neige, et était fissuré à certains endroits, notamment au visage. Il me regarda puis paru hésité avant de dire.

-Qu'est ce... Qu'est ce que je fais là ?

-Soka Omature ! je t'ai ramené d'entre les morts pour que tu puisse nous aider, moi et mes frères à combattre le mal. Tu seras maintenant sous mes ordre.

Il ne dit rien. Je pensa à son corps puis que son bras bouge. Le membre que j'avais visionné se mouva. J'étais stupéfait. Il réagissait aux moindre de mes pensées. Tous m'étais alors possible. Je pensa à ce qu'il active son byakugan. Plus je le testais, plus je me rendais compte de la puissance de la puissance de ce jutsu.

Je demanda à Soka de s'écarter. Je pris le corps du second homme. Je le mis au centre du cercle. Puis je jeta le corps de Soka, le vrai. Je plaça celui de Iwachi à la place. Je pris un second parchemin et recommença ma concentration. Le second homme disparut pour laisser la place au cadavre du second maître en Dojutsu. Il se releva. J'en fis de même. Sauf que ça réaction fut moins pacifique que le précédent. Il s'élança à toute jambes vers moi pour m'asséner un coup au visage. Je réussi à l'esquiver de peu. Ma surprise fut quelque peu frappante. Pourquoi m'attaquait-il ? C'est là que je compris ! Quand je l'avais opéré j'avais coupée ses paupières, mais il était encore vivant. Il avait donc vu mon visage et savait que je lui avais retiré ses pupilles. Il continua ses attaques. Je l'es esquivait toutes. Puis il activa son sharingan. Ses mouvements se firent plus rapide, plus précis et donc beaucoup plus dangereux. Il s'élança pour me frapper une énième fois lorsque je me concentra. Son poing s'arrêta à quelques centimètres de mon visage. Je l'avais échappé belle. Je pensais, il agissait. Il plia les genoux et se trouva sur les rotules. J'avais réussi à maîtriser son corps.

J'ordonnai aux deux cadavres ambulant de se battre l'un contre l'autre. Je contrôlais Iwachi, et je laissais Soka libre de ses mouvements. Il n'était pas facile de contrôler un corps à distance par la simple pensée. Mon "pantin" esquivait les attaques incessantes du byakugan. Défois j'arrivais à placer quelques attaques. Puis je décidai d'utiliser un jutsu pour voir quelle puissance cela pouvait avoir. Je fus surpris de la violence du choc. Soka fut totalement soufflé et disparut. C'est à ce moment que je compris la puissance du jutsu. Le corps de celui-ci e mit alors à se reconstruire, lambeau par lambeau. C'était tout simplement magnifique !

Je m'entraînait comme ça pendant plusieurs heures. Ce jutsu gaspillait pas mal de chakra et je fus vite fatigué. De plus je n'avais pas dormi de la nuit ce qui n'arrangeait pas les choses. Une fois toutes mes ressources épuisé, je fis disparaître les corps. J'étais parvenu à maîtrisé totalement les cadavres. Pas parfaitement, mais je pouvais en faire ce que je voulais. Il ne manquait plus qu'à continuer l'entraînement pour parfaire ma technique. Ces corps était capable d'être commandés à volonté par l'invocateur, mais ils pouvait bouger aussi d'eux même. On pouvait littéralement leur lessivé le cerveau, les couper de tous sentiments et uniquement se concentrer sur la mission qu'il leur à été confié. Je rentra chez moi exténuer. Voilà deux jours que je n'avais pas fermer l’œil. La fatigue se faisait ressentir. Je m'allongea sur mon lit, fier de ce que j'avais réussi à faire. J'étais heureux. Enfin j'avais réalisé mon rêve, une partie de mon nindo avait été rempli. Il ne me fallut pas longtemps pour m'endormir.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Edo tensei, la réincarnation des morts
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» guerrier des morts
» L'armée des morts
» Les morts suspectes
» Les morts ont tous la même peau
» Inscription :"Les Morts Mangent"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Souvenirs :: Salle d'entrainement-
Sauter vers: